Menu

Que penser du lait de vache?

Faut-il arrêter de boire du lait de vache?

Le lait de vache n’est pas mauvais pour la santé à condition d’ en consommer de façon modérée car nous mangeons beaucoup trop de produits laitiers (yaourts, fromages,  beurre, crèmes, desserts lactés, …). Notons que notre consommation de fromage entre 1910 et 2000 a augmenté de 322%. La médecine nutritionnelle est récente (quoique Hippocrate avait déjà tout compris en 400 avant J.C.) et des publications sur le sujet des produits laitiers jaillissent de toutes parts avec études scientifiques à l’appui. Les découvertes sur les problèmes liés aux produits laitiers découlent de l’observation, de cas concrets, d’études, analyses et publications. Il est temps d’arrêter de conseiller de consommer 3 à 4 produits laitiers par jour.

Selon une étude Suédoise (chercheurs de l’université d’Uppsala), les femmes absorbant plus de trois verres de lait par jour paraissent plus enclines à souffrir d’ostéoporose que les femmes ne consommant qu’un seul verre de lait par jour. 

L’une des vertus du lait étant d’être riche en calcium n’est plus à mettre en avant car le calcium du lait est peu bio-disponible et donc peu assimilable par l’être humain. Il y a de bien meilleures sources de calcium dans notre alimentation comme les légumes verts, les noix, amandes, les eaux calciques. 

De par notre consommation élevée en produits laitiers ces dernières décennies, nous observons une hausse importante de personnes intolérantes au lactose. Le lactose est le sucre du lait qui est digéré par une enzyme bien particulière appelée “la lactase”. L’activité de la lactase est maximale durant nos premières semaines de vie permettant de digérer le lait maternel pour ensuite diminuer au cours de l’enfance et l’adolescence et ne plus atteindre un taux résiduel de 5 à 10 % à l’âge adulte. Il en résulte par ce manque de lactase, une formation de grosses molécules de lactose non digérées qui encrassent nos intestins.

D’autres personnes (souvent les plus jeunes) sont allergiques aux protéines du lait de vache. Ces allergies peuvent augmenter le risque de développer des pathologies auto-immunes, des infections ORL et une hyperactivité.

Conclusion:

Si toutefois vous consommez du lait, veillez à le consommer cru, c’est à dire non pasteurisé et aromatisé, provenant de vaches qui ont une alimentation saine et équilibrée qui vivent dans un environnement non pollué, qui ne prennent pas d’hormones ni antibiotiques. Les laits des grandes surfaces sont très souvent dénaturés et vides de toute qualité nutritionnelle, riches en acides gras saturés et trans, favorisant le surpoids et les problèmes cardiovasculaires. Les alternatives au lait de vache sont nombreuses. Il existe différents laits végétaux comme le lait de riz, d’amande, d’avoine, de soja (attention à consommer le soja avec modération), de noisette, d’épeautre, … On peut également se diriger vers des laits animaliers comme le lait de chèvre ou de jument. Attention tous ces laits contiennent néanmoins beaucoup de sucre. Il est important de varier les laits que nous consommons afin de bénéficier de leurs différentes qualités . Ce conseil est applicable à toute votre alimentation, veillez à consommer varié!

 

 

 

 

 

Partager l'article
Sylvie
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :